Page 108

456

valité aurait cessé d'exister, les Anglais n’associassent les Français, devenus à contre-cœur sujets britanniques, à leur prospérité coloniale? S’ils ont apporté la perturbation dans leurs colonies, par leurs systèmes humanitaires, systèmes que la France a suivis, que ne suit-elle au moins les moyens que l’Angleterre emploie pour la répression! Ces motifs de crainte, parvenus au ministère, rendaient encore plus délicat le choix du gouverneur qu’on destinait à la Martinique ; et, après bien des tâtonnements, qui provenaient de la pauvreté dans laquelle se trouvait notre marine, d’hommes auxquels on pût confier le gouvernement d’une colonie, on s'arrêta sur le comte d’Ennery (Victor-Thérèse-Charpenlier), maréchal des camps et armées du roi. Les services de cet officier faisaient bien prévoir de son zèle futur ; mais comme, par toutes les causes que nous avons énumérées, la Martinique voyait son avenir compromis, le roi remit à ce nouveau gouverneur des instructions détaillées, dont nous allons discuter quelques traits. Un aveuglement incroyable, provenant sans doute des bureaux qui avaient intérêt à représenter les choses sous d’autres couleurs qu’elles n’étaient réellement, peut seul expliquer le passage suivant : « Les colonies, » disait le Mémoire du roi, Mémoire que le roi n’avait probablement pas lu, « les colonies, fondées par les » diverses puissances de l’Europe, ont toutes été établies pour » l'utilité de leurs métropoles ; mais, pour se servir utilement » des choses, il faut les connaître, et ces établissements, occu» pés d’abord au hasard, formés ensuite sans connaissance de » leur véritable utilité, sont encore aujourd’hui, après un siè» cle de possession, très imparfaitement connus, ou peut être » même tout à fait ignorés de la plupart de ceux qui les possè» dent. » Que la France, d’après tout ce que nous avons relaté, s’appliquât les mots que nous avons soulignés, qu’elle allât même plus loin, qu’elle avouât qu'aux colons seuls elle avait dû son agran-

Histoire générale des Antilles Tome 5 et 2 de la 2ème série. Suite  

Dessales A./Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Collection...

Histoire générale des Antilles Tome 5 et 2 de la 2ème série. Suite  

Dessales A./Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Collection...

Profile for scduag
Advertisement