Page 105

453

geait. Dès lors, s'adressant au Conseil Souverain, qui approuvait jusqu’à un point, cette mesure, le ministère avait été saisi d’un projet dressé par le gouverneur de la Martinique contre les débiteurs de mauvaise foi. Ce projet, contrecarré par la chambre d’agriculture, laquelle non-seulement avait le droit de faire parvenir des Mémoires au ministre, mais encore était chargée de rendre compte de la conduite des gouverneurs, ne fut point réalisé» Se sentant appuyé, Dubuc poussa plus loin ses plaintes et provoqua le rappel du marquis de Fénélon. Mais si les plaintes des habitants, si celles de Dubuc, nommé député de la colonie, avaient été la cause du rappel du marquis de Fénélon, les créanciers des colons, de leur côté, s'adressèrent au ministre. Voyant que leurs plaintes n’étaient point écoutées, ils attaquèrent alors l'intendant, qui s’était vu forcé, plusieurs fois, d’ouvrir les ports de la colonie aux navires étrangers. Ce Mercier de la Rivière répondit victorieusement à ces plaintes ; les comptes des navires étrangers, fournis au ministère, Prouvaient que les marchandises enlevées par les Anglais n’auraient point trouvé d’écoulement dans l’île. Mais telle était l’avidité du commerce métropolitain, qu’il fit chorus, et que, le 6 avril 1764, la même disgrâce qui avait atteint le marquis de Fénélon s’étendit sur le Mercier de la Rivière (1). D’autres causes avaient également coopéré au rappel du gouverneur et de l’intendant de la Martinique. A celte époque de 1764, les ducs de Choiseul et de Choiseul-Praslin ne pouvaient se faire illusion sur l’importance d’une marine. Les réformes opérèes par eux dans le ministère de la marine, avaient mis sur la trace des plaintes en déprédation portées contre Bigot, intendant du Canada, Varin, commissaire-ordonnateur à Montréal, et Bréard, contrôleur de la marine à Québec. Convaincus d’avoir malversé, ces hommes coupables furent bannis. Les scènes qui s’étaient passées à Cayenne s’aggravaient, en outre, par suite (1) Code manuscrit Martinique, 1764, page 91, Archives de le ma

rine.

Histoire générale des Antilles Tome 5 et 2 de la 2ème série. Suite  

Dessales A./Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Collection...

Histoire générale des Antilles Tome 5 et 2 de la 2ème série. Suite  

Dessales A./Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Collection...

Profile for scduag
Advertisement