Page 338

— 330 — turc, nous reprendrons les choses d’un peu haut, afin de faire mieux ressortir le document officiel qui nous a guidé dans nos* convictions. Certes, le Français , dans la colonisation de l’Amérique, livré à lui-même, livré à ses propres ressources, aurait pu en remontrer à l’Anglais. Ce dernier, employant tous Les masques, celui de l'hypocrisie et du mensonge surtout, n’avançait d'abord qu’avec crainte ; mais soutenu par son gouvernement, qui profitait des fautes du gouvernement français, il finissait par trôner là d’où la France, par ses entraves, chassait ses enfants. Cependant, le courage de nos premiers colons avait, dans le principe, suppléé à l’incurie de nos gouvernements ; mais alors que casés, fortifiés, agrandis, nos colons avaient besoin d’une protection active, nous avons vu de quelle manière elle leur avait manqué. L’Angleterre, après nous avoir escamoté, dans cette guerre, tous nos avantages coloniaux, avait de suite vu que, partout en Amérique, aussi bien sur le continent qu’aux Antilles , nous nous étions acquis les positions les plus avantageuses, les terrains les plus fertiles. Dès lors, possédant la Guadeloupe , ne faisant encore que convoiter la Martinique, contre laquelle l’Angleterre projetait une expédition, elle avait donné des ordres pour que l’habitant, en possession de toutes les commodités de la vie, s’adonnât à la culture, et tirât de ses terres le parti le plus productif. Une des premières conditions de prospérité pour les colonies était alors la traite, comme nous le savons, et trente-cinq mille nègres avaient été exportés dans l’île, sous la domination anglaise. Krump, auquel le gouvernement de la Guadeloupe avait été confié, ayant reconnu l'importance de la Pointe-à-Pitre , importance déjà signalée par de Clieu, y avait fait faire des travaux que son successeur, Campbell Dalrymple, avait terminés Par ces deux mesures, la Guadeloupe s’était vue munie de travailleurs et d'un marché. Les mesures intérieures prises pour la discipline des ateliers, pour la sécurité de l’habitant, en qua-

Histoire générale des Antilles Tomes 5 et 2 de la 2ème série  

Dessales A./Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Collection...

Histoire générale des Antilles Tomes 5 et 2 de la 2ème série  

Dessales A./Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Collection...

Profile for scduag
Advertisement