Page 334

— 326 — qu’il semblait redouter dans cette capitale du commerce français aux Antilles (1). Des fêtes brillantes lui furent données ; un luxe auquel il ne s’était pas attendu, luxe qui allait à ses allures aristocratiques, fut déployé dans des dîners qu’il se crut obligé de rendre aux colons, et, pendant quelques semaines, les toasts, les bals, les illuminations firent oublier ce que la guerre avait valu de souffrances à toute une population, dont la paix est le premier besoin. Mais néanmoins, ce moment d’ivresse passé, chacun sentit le vide qui régnait dans la marche des choses ; le commerce, n’ayant que peu de denrées à exporter, s’en tenait à de simples projets de spéculations ; l'habitant, privé de bras, laissait en souffrance la culture de la canne, et, s’adonnant à la culture du café, soumettait son espoir de fortune aux chances d’une culture minutieuse, culture qui devait s’agrandir, et dont les produits allaient, sous peu, dépasser la consommation. Cependant, et malgré ce qu’un pareil état de choses devait faire craindre pour l’avenir, l’espérance, vierge aux cruelles déceptions, avait ranimé le courage chancelant du colon. Quelques négriers, arrivés vers la fin de 1763, avaient porté quelques bras, vendus ù crédit, mais vendus à des prix exorbitants. Quelques navires, expédiés de nos ports, avaient fourni nos magasins coloniaux de farine, et l’abondance, entretenue par la plantation des vivres, plantation que la crainte de la guerre avait étendue, faisait prendre patience aux esprits, encore peu rassis, et sans cesse se représentant les pertes occasionées par la guerre. Telles étaient les titillations sans cesse palpitantes que le marquis de Fénelon avait à calmer. Les divers officiers venus avec lui de France, officiers n’appartenant plus à la marine, ses troupes détachées ayant été remplacées par des régiments organisés sur le même pied que ceux de France, avaient pris poste dans les forts. A la Trinité, Mauduits avait eu à réprimer (1) Avis sur l’administration de M. le marquis de Fénelon, Dossier Fénelon, Archives de la marine.

Histoire générale des Antilles Tomes 5 et 2 de la 2ème série  

Dessales A./Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Collection...

Histoire générale des Antilles Tomes 5 et 2 de la 2ème série  

Dessales A./Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Collection...

Profile for scduag
Advertisement