Page 324

— 316 —

Choiseul, avait compris, avant tout, que l’avenir de nos colonies dépendait du choix des hommes qu’on y enverrait pour en diriger les rênes. Ce choix était d'autant plus difficile dans les circonstances d’alors, qu’on n’avait pas eu, depuis une série d’années, à se louer des gouverneurs à l’inexpérience desquels nous avions dû la perle de la Martinique et de la Guadeloupe. Le Vassor de Latouche, repassé en France, avait subi de longs interrogatoires, et avait été absous par un conseil de guerre ; mais, quoique blanchi par la décision de ses juges, on ne pouvait lui confier de nouveau un gouvernement qu’il sollicitait, afin de se mettre à couvert, disait-il, des bruits injurieux qui avaient circulé sur son compte (l). Après plusieurs offres faites à divers officiers-généraux de nos troupes de terre, car alors notre marine, si pauvre en sujets, ne présentait pas un seul homme sur lequel on pût compter, on s’arrêta sur le marquis Salignac de la Motte Fénélon, dont le nom se rattache à trop de souvenirs glorieux pour qu’il soit besoin de les rappeler ici. C’était presque une charge, qu’un gouvernement à reconstituer ; mais enfin il y avait quelque chose d’imposant dans la mission d’aller recevoir, le plus tôt possible, des mains de l’ennemi, un pays qui soupirait après le retour de son ancien drapeau, et le marquis de Fénélon accéda à sa nomination, quoique son litre fût restreint à celui de gouverneur-général, pour le roi, de la Martinique et de Sainte-Lucie. Les instructions du roi, remises au nouveau gouverneur de la Martinique, lui recommandaient, d’une manière particulière, l’avenir d’une île dont l’importance était si grande, et lui traçaient la conduite qu’il aurait à tenir pour la prise de possession de la Martinique. Mais comme ces instructions le laissaient maître de parer aux choses les plus urgentes de son gouvernement, peut-être crut-il d’ors et déjà, avant son départ de France, devoir s’occuper de ce qui intéressait le plus les habitants des colonies. Cet intérêt se rattachant à d’autres intérêts, nous le (1) Archives de la marine, cartons Martinique non colligés.

Histoire générale des Antilles Tomes 5 et 2 de la 2ème série  

Dessales A./Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Collection...

Histoire générale des Antilles Tomes 5 et 2 de la 2ème série  

Dessales A./Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Collection...

Profile for scduag
Advertisement