Page 317

— 309 —

avaient donné leur sang à la France dans un moment de crise, et la France les vendait ; mais si les Canadiens subissaient ce joug, près d’eux vivaient d’autres Français. La Louisiane restait à la France. Cette pensée était une dernière consolation pour nos frères. D’un bond, ils pourraient se transporter sur ces terres fertiles, y créer de nouvelles habitations, s’y faire une Nouvelle patrie française, et, de là, peut-être, chasser de leurs loyers d’avides conquérants ; mais comme l’Espagne redemandait Cuba, pour laquelle elle cédait la Floride aux Anglais, la France, pour solder l’Espagne, secrètement lui concédait la Louisiane. Lâche spoliation, indigne traité, dont le secret révélait toute l' infamie, et dont la sanction pesa sur de nobles cœurs. Plus tard, nous aurons à tracer, en lettres de sang, quels furent les fruits portés par cet indigne trafic, qui faisait des colons français une marchandise que la France mettait pour appoint dans la balance des intérêts de l’Europe, et qui n’empêcha pas le règlement des frontières d’une colonie déjà tacitement concédée à l' Espagne. Ces clauses, nous privant de nos deux colonies de l’Amérique septentrionale, étaient balancées par une restitution qui coûtait à l’Angleterre. La Martinique, la Guadeloupe et leurs dépendances (1), nous étaient restituées. C'était une justice dont les colons purent remercier la France, mais qu’ils eussent mieux aimé devoir à la force de leurs assauts, à la justesse de leurs armes ; c’était une justice qu’ils se seraient facilement rendue. Pour peu que la France les eût secondés. Néanmoins, replacées sous l’aile maternelle, la Martinique et la Guadeloupe pouvaientelles, commercialement parlant, se réjouir ? C’est ce qu’il nous restera à juger sous peu. Mais si la Martinique et la Guadeloupe redevenaient françaises, ou plutôt restaient françaises dans toute l’acception du mot, (1) Sainte-Lucie, la Désirade , Marie-Galante, les Saintes et SaintMartin, que l’Angleterre n’avait pas même pris la peine de con-

quérir.

Histoire générale des Antilles Tomes 5 et 2 de la 2ème série  

Dessales A./Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Collection...

Histoire générale des Antilles Tomes 5 et 2 de la 2ème série  

Dessales A./Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Collection...

Profile for scduag
Advertisement