Page 284

276

Blénac. Dans cette escadre, se trouvaient les secours si longtemps attendus. Mais, aux signaux faits par nos vaisseaux, n’avait été faite aucune réponse, et Blénac, après avoir envoyé un de ses officiers prendre langue à la Tartane, avait cinglé vers Saint-Domingue, où désormais sa présence pouvait empêcher de nouveaux malheurs. Cette nouvelle, répandue dans l’île, souleva bien des regrets ; en vain encore on accusait l’abandon de la France; en vain, on se rappelait les fatigues, les privations auxquelles on s’était vu obligé ; en vain, on récapitulait les pertes éprouvées ; en vain, on songeait à la diversion qu’auraient opérée ces secours si longtemps désirés ; on se voyait sous les Fourches Caudines, et le silence devenait le parti le plus sage. Le silence était donc le rôle auquel s’étaient soumis les habitants de la Martinique ; mais si le silence était dorénavant leur rôle en présence d’un ennemi qui avait eu le temps de prendre toutes ses mesures pour assurer sa domination dans les points principaux de l'île, lui, de son côté, sachant une escadre française dans les parages où, à force de sacrifices, il trônait en maître, se vit dans l’obligation de redoubler de surveillance pour mener à fin ses projets. Cette surveillance devenait d’autant plus nécessaire, que, dès les premiers jours de mars, Moncklon et Rodney avaient forme plusieurs détachements et divisé leur flotte en plusieurs escadrilles. Le premier détachement, sous les ordres du brigadier Walsh, conduit à la Grenade par le chef d’escadre Swanthon, avait sommé le gouverneur français et les habitants de cette île d’avoir à se soumettre à l’Angleterre. Bonvoust, renfermé dans le port avec cent vingt hommes de troupes et quelques Flibustiers, avait résolu de se défendre; mais, à la Grenade, comme à la Martinique, et encore plus qu’à la Martinique , ce que nous concevrons facilement en nous reportant à la situation isolée de cette île, les habitants se trouvaient fatigués de l’alerte continuelle dans laquelle avaient vécu depuis le commencement de cette guerre.

Histoire générale des Antilles Tomes 5 et 2 de la 2ème série  

Dessales A./Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Collection...

Histoire générale des Antilles Tomes 5 et 2 de la 2ème série  

Dessales A./Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Collection...

Profile for scduag
Advertisement