Page 259

251

après deux tentatives auprès des Anglais, tentatives repoussées, sous le prétexte qu’ils ne pouvaient traiter qu’avec un chef, après deux sorties, qui leur coûtèrent seize hommes, furent respectés de leurs ennemis, qui ne voyant en eux que des pères de famille, les renvoyèrent chez eux et leur laissèrent leurs armes, se contentant de leur parole. Etait-ce une capitulation ? pouvait-on accuser ceux qui, seuls, se groupaient sous le pavillon de la France, pour le couvrir de leurs corps, de s’être rendus aux Anglais, quand leur chef les abandonnant, passant au Gros-Morne, de là, se renoant à SaintPierre, forçait* par celte défection, les colons disséminés, à subir la loi du vainqueur ? Le Vassor de Latouche, en se repliant sur Saint-Pierre, avaitil espéré reprendre, avec les troupes venues à sa suite et les milices du nord de l' île, tous les avantages perdus? Espérait-il trouver des ressources plus grandes dans celte ville, où, déjà , le commerce, alarmé des résultats obtenus par les Anglais, et sachant qu’ils s’avançaient par les hauteurs du Carbet, songeait à se mettre à l’abri du pillage ? Mais comme avant de relater ce qui se passa à Saint-Pierre, nous avons à voir ce qui se passait au Fort-Royal, où nous savons de Lignery renfermé dans le fort Louis, nous laisserons cette Première ville livrée à la terreur que devaient lui inspirer les Précédents de nos chefs, l’abandon de la France et les succès de nos ennemis. De Lignery, dès le 9 janvier 1762, alors que les Anglais étaient si malmenés au Marin, s’était renfermé dans la citadelle du fort Loyal. Deux cent soixante seize hommes de troupes réglées, soixante et quelques Suisses et trois cents Flibustiers ou miliciens, en formaient toute la garnison. Soixante-dix nègres, destinés aux travaux du siége, devenaient un renfort précieux. Des canons en bon état, d’abondantes provisions et munitions, et plus que tout cela encore, le courage et la réputation du brave de Lignery, rassuraient chacun sur le sort du Fort-Royal. La ville était inabordable du côté de la mer, grâce aux bom-

Histoire générale des Antilles Tomes 5 et 2 de la 2ème série  

Dessales A./Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Collection...

Histoire générale des Antilles Tomes 5 et 2 de la 2ème série  

Dessales A./Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Collection...

Profile for scduag
Advertisement