Page 249

241

Cette tentative avait rappelé de Folleville de Sainte Anne et à son arrivée au Marin, il n’avait eu qu'à féliciter les braves auxquels ce bourg avait dû sa conservation. Mais bientôt après à l’entrée de la rivière Pilote, à l’anse du Figuier, où deux nouvelles descentes venaient d'être tentées par les Anglais, sur ces deux nouveaux points, comme à Sainte-Anne, comme aux Salines, comme au Marin, le courage suppléa au nombre-, les colons, un contre dix, forcèrent l’Anglais à la retraite. La partie était définitivement engagée, et les succès de nos colons, pour cette fois, semblaient animer les Anglais. Sous jeu se passaient d’autres scènes, qui inquiétèrent de Folleville. Le 10, tandis qu'il se multipliait, tandis que Dorien, Maday, Bence, se couvraient de gloire, tandis que l’Anglais, décidé à revenir à la charge, détachait une frégate pour forcer la batterie Bruére, que la frégate échouait après avoir bombardé celle batterie et après avoir fait sauter le coffre à poudre, qu’on y avait cru en sûreté ; tandis encore que nos corsaires, à l’abordage, accostaient les chaloupes anglaises, qu’une horrible mêlée s’engageait dans la mer, sur le rivage, mêlée dans laquelle l’avantage nous resta, trente voiles, détachées de la flotte anglaise,cinglaient vers le Fort-Royal. De Folleville, prévenu de cette diversion, crut à une attaque contre Sainte-Anne. Ayant à faire face partout, ayant à repousser un détachement anglais, qui, par l’anse du Figuier, cherchait à pénétrer dans la campagne, il encouragea ses soldais, transmit ses ordres à tous les postes, suivit un moment la direction des vaisseaux détachés de la flotte anglaise, et passa la nuit du 10 au 11 à la pointe des Salines, s’attendant à de nouilles épreuves. Mais les entreprises des Anglais s’étant, le 11, le 12 et le 13 janvier 1762, bornées, au Marin, à quelques escarmouches, qui leur coûtèrent un bâtiment échoué, plusieurs centaines d’hommes tués ou blessés, ils levèrent l’ancre le 14, et se transportèrent sur un autre terrain, où se passaient également des scènes que nous allons raconter (1). (1) Extraits tirés d’un manuscrit du temps, déposé par nous aux Archives de la marine. HIST. GÉN. DES ANT.

V.

16

Histoire générale des Antilles Tomes 5 et 2 de la 2ème série  

Dessales A./Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Collection...

Histoire générale des Antilles Tomes 5 et 2 de la 2ème série  

Dessales A./Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Collection...

Profile for scduag
Advertisement