Page 175

167

France, les quelques miliciens des Saintes se rangèrent néanmoins sous les armes, et se postèrent dans leurs faibles retranchements. Leur capitaine, comprenant avant tout qu’une attaque aussi formidable, à supposer que ce fût l’ennemi, ne pouvait se diriger que contre la Guadeloupe, se risqua, dans une frêle barque, à franchir la distance qui le séparait de Nadau, auquel il communiqua les craintes qu’il avait conçues (1). Nadau, surpris d’une pareille annonce, se rappela néanmoins, à cette heure où tout annonçait un danger imminent, les promesses qu’il avait faites, de conserver son gouvernement intact. Se fiant dans le courage de ses troupes, dans celui des habitants de la Basse-Terre , dans celui encore des corsaires qui se trouvaient auprès de sa personne, il fit répandre l’alarme. Des coups de canon, imprudemment tirés dès huit heures du soir, le 21 janvier 1759, alors que dans nos colonies des Antilles la nuit est profonde, apprirent aux habitants de la Guadeloupe que l’ennemi approchait, et apprirent à l'ennemi que la Guadeloupe était surprise. Les batteries de la côte, répondant à l’alarme partie du fort Saint-Charles, répercutèrent de sinistres sons sur tout le littoral d’une île, par les raisons que nous avons déduites, moins mal approvisionnée que la Martinique, mais tout aussi malheureuse que sa sœur, de l’abandon dans lequel les laissait leur mère commune (2). Chacun se réveilla; chacun se sentit surpris d’un appel qui semblait annoncer un danger. Mais, comme à la Guadeloupe on savait la Martinique attaquée, on ne supposa pas, ex abrupto, que l’Anglais pût être aussi près, et des lenteurs, apportées dans la réunion des milices, placèrent le fort Saint-Charles presque sans défenseurs. Le 22 janvier 1759, trois des plus gros vaisseaux de l’escadre de Moore, vinrent s’embosser sous ses murs, déjà témoins de tant de combats. (1) Archives et personnel de la marine, dossier Nadau. (2) Cartons Guadeloupe, 17.59, Archives de la marine.

Histoire générale des Antilles Tomes 5 et 2 de la 2ème série  

Dessales A./Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Collection...

Histoire générale des Antilles Tomes 5 et 2 de la 2ème série  

Dessales A./Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Collection...

Profile for scduag
Advertisement