Page 165

— 157 — colons purent se féliciter du courage qui les avait animés; mais pensant, avec justes raisons, que l’entreprise des Anglais se dirigerait vers un autre point, ils comprirent que le temps du repos n’était point encore venu, et qu’il fallait voler à de nouveaux combats. La défense énergique des colons avait été pour beaucoup dans la résolution des chefs anglais. De prime-abord , planter leur drapeau sur le fort Louis, occuper la meilleure rade des Antilles, était un rêve qui, depuis longues années, leur souriait. Ce rêve ne pouvant se réaliser, et ayant vu combien sa réalité leur présentait de difficultés à vaincre, craignant, en outre, les maladies, ils avaient espéré nous surprendre sur un autre point. En conséquence, un conseil de guerre avait été tenu à bord des navires de guerre anglais, et Saint-Pierre était le lieu où nos ennemis devaient opérer une nouvelle tentative. Ne pouvant occuper le Fort-Royal, ils comptaient occasioner des dégâts tels, à la ville de Saint-Pierre, qu’ils ne doutaient pas un instant que le commerce ne vînt à merci. Mais, à Saint-Pierre comme au Fort-Royal, nos colons, sous les armes, s’apprêtaient à une vigoureuse défense. De Beauharnais, dès le départ des Anglais, avait reparu, et s’était acheminé vers Saint-Pierre, accompagné des miliciens qui déjà avaient combattu ces mêmes Anglais, en présence desquels ils brûlaient de se retrouver (1). (1) Pendant que les Anglais attaquaient les colons sur différents points, ceux-ci s’encourageaient à une défense énergique. Des chansons circulaient, et c’était à leurs sons que les créoles marchaient à la victoire. Celle que nous reproduisons ici était peu flatteuse pour Beauharnais, et nous supposons qu’on ne l’entonnait que quand il était absent. AIR

: A pied comme à cheval.

Grimpons, chers compagnons, Au morne Tartanson, Allons voir Baringhtown, Ou bien Opson. Prenons hâtons, espontons, Pour l’Anglais, tout sera bon,,

Histoire générale des Antilles Tomes 5 et 2 de la 2ème série  

Dessales A./Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Collection...

Histoire générale des Antilles Tomes 5 et 2 de la 2ème série  

Dessales A./Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Collection...

Profile for scduag
Advertisement