Page 112

— 104 prouve que l’Anglelerre ne respecte rien, et si nous avons comparé l’Angleterre à Carthage, nous rappellerons que Carthage n’attaquait et ne voulait détruire que le commerce des Romains, tandis que, par ce que nous avons dit, l’Angleterre, sur mer comme sur terre, dans les îles comme sur le continent de l’Amérique, voire même dans l’Inde, voulait exclusivement s’emparer de tout le commerce du monde. Les vues de notre rivale s’étaient clairement dessinées; la lutte engagée dans le Canada ne laissait plus de doute sur ses intentions, et dès que la France vit les secours envoyés par les Anglais à leurs frères d’Amérique, elle songea sérieusement, mais trop tard, à rétablir sa marine pour contenir leur ambition. Une carte publiée en Angleterre, dans laquelle le Canada se trouvait amoindri, ne permettait plus de méconnaître les projets du ministère britannique; mais la France, s’endormant encore, vers les premiers mois de 1755, sur les assurances de paix qu’il lui donnait, n’activa point ses secours, et les Anglais usant alors du droit que s’arroge le pirate, le conseil de Londres ordonnant alors la piraterie, comme naguère celui d’Alger, un grand nombre de nos vaisseaux furent pillés, et plus de dix mille de nos matelots furent jetés dans les pontons de l’Angleterre. Au bruit que firent en Europe ces déprédations insolentes, la France opposa sa vieille loyauté; l’Angleterre lui reprochait la reconstruction des fortifications de Dunkerque, et, pour achever de se couvrir aux yeux de l’Europe, prétextait l’envahissement de son territoire en Amérique par des Français. Absurdes accusations, qui prouvaient la peur que lui inspire la France, cette peur que les fortifications élevées de nos jours à grands frais, sur toutes les côtes anglaises, déguise sous une couleur de sûreté, et qui prouvaient encore, après ce que nous avons dit de nos querelles avec les Anglais du continent d’Amérique, ce qu’est la bonne foi de l’Angleterre quand son intérêt égoïste la domine.

Histoire générale des Antilles Tomes 5 et 2 de la 2ème série  

Dessales A./Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Collection...

Histoire générale des Antilles Tomes 5 et 2 de la 2ème série  

Dessales A./Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Collection...

Profile for scduag
Advertisement