Page 62

56

L'OCTAVONNE

cinquième matin après sa conversation avec le jeune magistrat, disait à son. cocher, — un gamin semblable à Ti-Guème : — Conduis-moi à la Glacière.

Au trot vif de deux petits chevaux, à l’abri d’un tendelet à franges, il roula le long des bâtiments de la Douane, par des rues où se faisait du commerce en gros et où alternaient des exhalaisons de morue et de mélasse. La voiture s’arrêta près d’une sorte de hangar. Par des ouvertures s’échappaient des ronflements de courroies de cuir en mouvement et des bruits de jets de vapeur et d’eau gazeuse. Près d’une grande porte d’entrée, deux noirs travaillaient nonchalamment : l’un chargeait de blancs mouleaux de glace un véhicule en forme de caisse et attelé d’une mule ; l’autre alignait dans une charrette à âne, divisée en compartiments, des bouteilles de limonade et des siphons d’eau de Seltz. Le docteur s’approcha de l’un d’eux et, — presque en camarade, afin d’accroître sans cesse sa popularité, — il lui demanda où se trouvait au juste M. Despointes. — Patuon a buëau-i actuellement, répondit

L'octavonne  

Gautrez, Victor / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Coll...

L'octavonne  

Gautrez, Victor / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Coll...

Profile for scduag
Advertisement