Page 59

LA

MISSION

53

lui avait pas été fermé, c’eût été à une blanche qu’il aurait désiré s’allier. A défaut d’une blanche, il avait tenu à épouser une jeune fille de son teint, ayant autant de sang blanc que lui. Dédaigné des békés, — ce dont il souffrait tacitement, — à son tour il dédaignait les noirs et les mulâtres. Avec eux il n’avait que des relations d’affaires, comme faisaient les blancs de la Martinique avec lui. Aussi ne fréquentait-il que peu de monde. Cependant sa société ne se composait pas uniquement d’octavons. Ceux-ci ne sont pas nombreux. A leur exemple il devait échanger fies visites avec des gens légèrement plus colorés. Mais il les triait sur le volet. Le Dr Lentin était de ces rares personnes, à peine plus colorées, que Despointes accueillait de façon assez cordiale. Et seul, parmi eux, il pouvait se flatter d’être un ami de l' industriel. C’est que tous deux avaient été condisciples au Lycée Schoelcher. Et puis Lentin était le médecin des Despointes. Il connaissait donc la mentalité de 3l’octavon. — Ah ! comment, — se dit-il, avec un claquement de doigts, — comment n’ai-je pas

L'octavonne  

Gautrez, Victor / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Coll...

L'octavonne  

Gautrez, Victor / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Coll...

Profile for scduag
Advertisement