Page 185

UN

SAGE

ET

UNE

FOLLE

179

cret, en même temps qu’il l’entendait dire rapidement : — Ne me laissez pas plus longtemps dans la rue... et ne m’obligez pas à prononcer mon nom... Quand je serai chez vous... vous verrez bien qui je suis... et nous causerons. Homuald s’effaça tout à coup, tremblant d’émotion. Cette voix !... Il la reconnaissait... Mais il n’en croyait pas ses oreilles... Non, il devait se tromper... Il balbutia : — Mademoiselle Desp ?... La personne lui porta la main vers la bouche. — Chut !... Puis, comme il restait immobile, troublé, elle décida. — J’entre. Elle se dirigea vers la seule pièce éclairée. Et il regarda se préciser sa silhouette à mesure Qu’elle approchait du cadre lumineux de la porte. Oui, c’était bien Roberte Despointes... Chez lui !... La nuit !... Il n’en revenait pas... Comment cela se faisait-il?... Pourquoi?... Mais il allait bien le savoir. Il la rejoignit... Après elle, il pénétra dans la salle à manger. Alors elle entr’ouvrit son écharpe et décou-

L'octavonne  

Gautrez, Victor / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Coll...

L'octavonne  

Gautrez, Victor / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Coll...

Profile for scduag
Advertisement