Page 157

X LE TALION

C’était le soir du 14 juillet. De tous les bâtiments importants de Fort-deFrance, le mieux illuminé était l'hôtel du Goucomme cenré par une vernement. Et il était foule compacte, bigarrée et qu’il y avait là grand bal pu c. Public ?... En principe oui. En fait, non. La seule exigence de la tenue de soirée laissait suffisamment entendre au vulgaire que le Chef de la Colonie n’invitait à s’amuser et à souper dans ses salons que les gens qui avaient quelque titre à y figurer. Aussi bien ne s’y trouvait-il que des fonctionnaires, des hommes politiques et des notables. Et ce monde trié était divisé, de manière assez manifeste, en deux groupes fort inégaux, celui des gens de couleur, — en majorité, — et celui des békés. Les rares blancs que l’on voyait causer ou danser avec des personnes de teint bli

L'octavonne  

Gautrez, Victor / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Coll...

L'octavonne  

Gautrez, Victor / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Coll...

Profile for scduag
Advertisement