Page 129

LE

SECRET

DÉVOILÉ

123

— Oh ! dit Paulette, il est inutile de compléter tes renseignements sur lui. — Ah !... Et pourquoi? — J’ai tort de penser à lui. — Encore pourquoi? — Parce que... — Parle donc. — Parce qu’il ne songe pas à moi, lui. M. Sauvignac considéra un instant Paulette en silence. — Ah ! fit-il, c’est pour cela que tu pleurais tout à l’heure?... Paulette eut un signe de tête affirmatif et murmura : — Oui. M. Sauvignac s’écria : — Oh ! mais tu l’aimes déjà beaucoup !... Il fit quelques pas, puis reprit : — J’ai remarqué, en effet, que tout en étant aimable envers toi, M. Sainte-Croix est fort réservé... Pour moi, je préfère ces façonslà à d’autres... Mais, de ce qu’il veille à être très correct, il ne s’ensuit pas nécessairement que... tu lui sois indifférente... S’il a de quoi te plaire, — et certes, il est beau garçon, — ma fille, tu n’es pas mal non plus, morbleu !... Les jeunes gens s’aperçoivent bien quand ils plaisent,... et c’est souvent à la flamme d’un

L'octavonne  

Gautrez, Victor / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Coll...

L'octavonne  

Gautrez, Victor / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Coll...

Profile for scduag
Advertisement