Page 127

LE

SECRET

DÉVOILÉ

121

déclare tout de suite que je ne vois pas,... quant à présent,... de raisons de combattre ton penchant pour lui... C’est un garçon capable,... d’avenir,... que je considère fort... Toutefois je ne peux pas, ma chérie,... je ne dois pas approuver d’ores et déjà, nettement, fermement, un projet d’union entre vous.,. Le souci que j’ai de ton bonheur futur me l'interdit... Pour être tel envers toi que je désire que tu sois vis-à-vis de moi,... c’est-àdire d’une sincérité prafaite,... je ne te tairai pas que je n’avais pas prévu que ce serait M. Sainte-Croix qui te plairait... Je supposais que c’eût été... — M. Kermadec, acheva Paulette. Ah !... comment le sais-tu? — Il n’était pas difficile de deviner que, si tu l’as prié de venir à nos « Jeudis », ce n'est pas par pure reconnaissance pour les soins qu’il t’a donnés mais plutôt parce que tu as vu en lui un parti pour moi... C’est vrai. — Quoi !... moi, avoir pour mari cet agité,... ce moulin à paroles?... Non, merci. M. Sauvignac rit et reprit : Si j’avais le dessein de t’amener à un revirement en faveur de M. Kermadec, voilà une réplique à la Cyrano qui m’aurait averti

L'octavonne  

Gautrez, Victor / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Coll...

L'octavonne  

Gautrez, Victor / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Coll...

Profile for scduag
Advertisement