Page 92

76

UN PARISIEN DANS LES ANTILLES.

alors une grande résolution et le classa parmi les volailles vivantes. En entendant traiter ses amis de « volailles », le créole fut pris de rage. Il pria cependant, car le pauvre diable n’avait pas de quoi payer la rançon réclamée. Les prières furent inutiles. Il se révolta sans plus de succès. Le préposé avança alors la main pour saisir la cage. Tous les Friquets étaient tremblants et serrés les uns contre les autres. Mais le créole, indigné, ouvrit à ses amis la porte de leur prison, et une nuée de pirates ailés franchit la douane, passa par-dessus la ville et disparut dans la campagne. L’administration en fut, ce jour-là, pour ses frais. Il y a de cela une trentaine d’années. Qu’est devenu l’homme aux moineaux? je n’en sais rien ; mais la famille Friquet a si bien pris à la lettre les paroles de la Genèse : « Croissez et multipliez », qu’aujourd’hui l’île est pleine de petits Friquets voraces qui prélèvent un impôt sur toutes les denrées et qui se vengent à leur manière de la douane et des douaniers.

XXVIII LE

PORT.

Puisque nous ne pouvons pas encore mettre pied à terre, pendant que la police accomplit son oeuvre,

Un Parisien dans les Antilles  

Quatrelles / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Collectio...

Un Parisien dans les Antilles  

Quatrelles / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Collectio...

Profile for scduag
Advertisement