Page 377

TROISIÈME PARTIE. — DANS L'INTÉRIEUR DE L'ILE.

343

plantation, que vous avez par trop l’air de dédaigner. Mon amour-propre en souffre un peu, je vous l’avoue. » Aussitôt arrivèrent devant le perron les chevaux de selle et les voitures. J’eus bientôt oublié la politique pour ne songer qu’aux merveilles qui m’entouraient.

LXXIV

RETOUR.

Le 10 mars, à deux heures, par un temps magnifique, je monte à bord du Morro-Castle, un bon bateau, bien aménagé, bien commandé. Quelle joie !... Dans cinq jours je serai à New-York ; j’aurai froid, je me coucherai les pieds glacés, en petit tapon, j’aurai le nez rouge... Quel bonheur! Dans quinze ou vingt jours je serai à Paris ; je pataugerai dans la crotte, je recevrai sur la tête les cheminées déracinées par les giboulées. Au lieu des langues étrangères que les étrangers s’obstinent à parler et que je comprenais difficilement, je vais savourer cette douce harmonie plus suave que la musique des maîtres; je vais t’entendre de nouveau, langue du pays natal, que les Bossuet, les Racine, les Corneille, les Fénelon ont immortalisée ; langue imagée, chaude et colo-

Un Parisien dans les Antilles  

Quatrelles / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Collectio...

Un Parisien dans les Antilles  

Quatrelles / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Collectio...

Profile for scduag
Advertisement