Page 371

TROISIÈME PARTIE. — DANS L’INTÉRIEUR DE L’ILE.

337

les raisons qui empêchent une puissance de désarmer lorsque les autres restent en armes. D’ailleurs, le pays n’étant pas organisé pour la liberté, mes nègres seraient cent fois plus à plaindre qu’ils ne le sont chez moi, si je les abandonnais à eux-mêmes. — Il est fort heureux pour vos intérêts qu’il en soit ainsi. — Nous avons un second parti qui demande la conservation de la suzeraineté à l’Espagne, mais qui réclame d’importantes modifications. Ceux-ci sont d’honnêtes gens qui voudraient bien conserver ce qu’ils ont et qui se font beaucoup d’illusions, je le crains. Ils se croient aimés pour eux-mêmes, et vous leur feriez un grand chagrin si vous disiez devant eux que le jour où Cuba coûtera à l’Espagne ne sera pas celui qu’elle choisira pour nous favoriser. « Notre île est un citron qu’on presse et pressera jusqu’à ce que l’écorce en soit complètement sèche; puis on le jettera. Il semble, au prix où sont toutes les colonies, non pas que l’Espagne a une colonie américaine appelée Cuba, mais bien que Cuba a une possession européenne qui se nomme l’Espagne et qui la ruine. « Ces tristes améliorateurs, ces timides libéraux, sont presque tous des étrangers sans patrie réelle. Leur père, leur mère ont appartenu à des latitudes différentes; ils sont nés eux-mêmes dans quelque autre coin du monde que leurs parents; aussi nulle part leur cœur n’a pris racine. Leur pays est celui où leur sourit la fortune, et leur amour de la patrie aura la durée de ce sourire. Ils voudraient bien que rien ne 22

Un Parisien dans les Antilles  

Quatrelles / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Collectio...

Un Parisien dans les Antilles  

Quatrelles / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Collectio...

Profile for scduag
Advertisement