Page 32

20

UN PARISIEN DANS LES ANTILLES.

tiers l’Océan avec eux.Nous en causerons les coudes sur la table, entre deux flacons bourguignons ou bordelais ; nous redirons les beaux vers qu’il a inspirés ; mais, en ce moment, ne leur en déplaise, c’est le vaisseau, c’est le pilote, c’est moi que je suis tenté d’admirer. Je les ai interrogés en pleine mer, ces enthousiastes. L’un aime l’Océan qui a épargné les vaisseaux source de sa fortune ; — l’autre digère mieux à bord qu’à terre; — celui-ci, qui n’avait jamais quitté Perpignan ou Besançon, prend sa surprise pour de l’émerveillement; — celui-là rentre dans son pays, où l’attendent des êtres aimés. Il naviguerait dans le sang, qu’il aimerait le sang. Cet autre emporte la caisse d’une maison de confiance : aussi bénit-il la route qui l’éloigne de Mazas... Et ainsi de suite. Pour tous, la mer est le prétexte. Ne vous laissez donc pas séduire par toutes ces redites, et ne vous croyez pas tenu d’exploiter ce vieux fonds d’admiration tombé dans le domaine public. Dégagez vos propres impressions et montrez ce rare courage d’être de votre avis.

IX LE TASMANIAN.

Le gong a retenti. Ce bruit lugubre est bien fait pour annoncer le départ du Tasmanian.

Un Parisien dans les Antilles  

Quatrelles / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Collectio...

Un Parisien dans les Antilles  

Quatrelles / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Collectio...

Profile for scduag
Advertisement