Page 243

TROISIÈME PARTIE. — DANS L’INTÉRIEUR DE L’ILE.

217

fois, se raccommodent toujours... Je n’irai pas plus avant dans mes déductions, certain que vous les pressentez. Eh bien, ce critérium une fois admis, Cienfuegos est la ville heureuse par excellence. La femme ne le cède en rien au sol fertile. Ce qui s’y inscrit de naissances est phénoménal. Deux regards qui se croisent ne sont pas sans dangers. Je ne reçois pas une lettre de ce pays béni sans apprendre dix mariages, dix grossesses, vingt naissances..., et je reçois deux lettres par mois! Si je m’extasie sur cette fécondité antédiluvienne : « Que voulez-vous? me répond-on; nous n’avons pas de théâtre. « Dans ce pays sans pareil, j’ai un cousin et une cousine. Voilà de braves gens!... bons, hospitaliers, souriants, serviables... On n’en fait plus comme cela, hélas! Je ne sais rien de plus touchant, de plus réjouissant à voir que la grande table du dimanche, toute couverte de fleurs et de fruits éclatants, autour de laquelle prennent place : le grand-père, la grand’mère, les fils, les filles, les gendres et seize petitsenfants, en attendant mieux. N’est-ce pas beau, ce petit couvert aux vingt-cinq convives, tous bien unis? Et tout ce monde-là aime la France... j’allais dire « à la française »; non, hélas! ils aiment plus notre patrie qu’on ne l’aime d’ordinaire chez nous. A peine l’a-t-on perdue de vue qu’on l’adore, cette France mutilée, en dépit de ses défauts, de ses caprices, de ses violences. Ce n’est pas le seul bien qu’on n’apprécie vraiment qu’après l’avoir perdu.

Un Parisien dans les Antilles  

Quatrelles / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Collectio...

Un Parisien dans les Antilles  

Quatrelles / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Collectio...

Profile for scduag
Advertisement