Page 240

214

UN PARISIEN DANS LES ANTILLES.

sicilienne de 1288, et j’étouffe un cri d’angoisse lorsque résonne le premier coup de cloche. La mêlée est affreuse. Tout les plats sont attaqués à la fois. La nappe se couvre de sauce. Deux, trois, quatre fourchettes piquent le même morceau que chacun tire à soi. On déchire les volailles. Des doigts expéditifs luttent de vitesse avec les couverts. Mon voisin jure comme un possédé ; il a voulu saisir un poulet qu’un concurrent s’apprêtait à découper. Son doigt saigne dans le jus. Il ne lâche pas le morceau pour si peu, non ! Les plats sont vides avant que la cloche ait cessé de tinter. On gratte les os ; on se dispute les derniers copeaux, les dernières miettes ; on picore les débris... Et moi, je bénis les voraces qui m’ont sauvé de ce dîner. Je remonte écœuré sur le pont et baigne en hâte mon regard souillé dans la mer transparente. Dans l’eau vert tendre courent des poissons d’or, d’argent et de nacre. Le soleil les couvre de paillettes. Deux marsouins jouent dans l’écume que soulèvent les aubes. Ils se pourchassent, bondissent hors de l’eau, disparaissent dans les herbes, reviennent souffler à la surface, et commencent, sous une pluie de perles, une partie de saute-mouton la plus comique du monde. Les bêtes m’ont bientôt fait oublier les hommes, et je les en remercie.

Un Parisien dans les Antilles  

Quatrelles / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Collectio...

Un Parisien dans les Antilles  

Quatrelles / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Collectio...

Profile for scduag
Advertisement