Page 21

PREMIÈRE PARTIE. — LA TRAVERSÉE.

9

ceux des passagers du Vivid ? Est-ce bien avec ces yeux remplis de larmes qu’on peut en débarquant admirer la France ou l’Angleterre? Un cri de ravissement peut-il sortir du gosier meurtri du patient? un sourire peut-il naître sur ses lèvres souillées ? O Vivid ! qu’est auprès de toi la barque de Dante ? Qui saura jamais le nombre des blasphèmes proférés contre toi? Qui comptera les cris, les grincements de dents, les hoquets que tu as provoqués? Mais continue en paix ton œuvre empestée et maudite, je n’entends pas brûler ma poudre aux moineaux. Je réserve mon plomb pour un plus gros gibier. Nul, que je sache, n’a mis en doute l’amour de Léandre ; nul n’a contesté son courage; et cependant, je suis certain qu’il n’eût pas mis deux fois les pieds chez sa maîtresse si, au lieu d’habiter Sestos, elle eût résidé à Douvres, et s’il lui eût fallu, pour traverser le détroit, monter sur les steamers de la Manche. Vous représentez-vous Castor et Pollux, Laure et Pétrarque, Mars et Vénus, Héloïse et Abélard, obligés de préluder à chaque entrevue par une heure et demie de mal de mer? Quelle amitié, quelle passion résisteraient à une semblable épreuve? N’infligez donc pas à de simples mortels ce qui eût mis en déroute les héros de l’amitié et de l’amour. Et vous, grands philosophes, philanthropes, industriels, qui rêvez l’union solide de la France et de l’Angleterre, commencez par améliorer le service maritime qui sert de trait d’union aux deux peuples rivaux.

Un Parisien dans les Antilles  

Quatrelles / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Collectio...

Un Parisien dans les Antilles  

Quatrelles / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Collectio...

Profile for scduag
Advertisement