Page 76

68 CAUSES quels le sieur Lapalme s'etoit porte, que ne pouvoit pas croire sa femme à l'aspect de son mari, à la vue d’un homme, annoncé sous le titre de lieutenant criminel, en robe & entre dans le couvent, malgré les barrieres qui en ferment l'entree ? Elle perdit connoissance ; on la rappella à la vie ; on voulut la rassurer ; elle ne rouvrit les yeux, que pour faire craindre de les lui voir fermer pour jamais. Elle demanda son fils; elle insista ; il fallut lui dire qu’il étoit enlevé, & que ses effets étoient pilles. Son fils en la possession de son mari, d’un homme fans asyle , & dont le séjour ordinaire eft la prison , & le reste ! Pourquoi le lieutenant - criminel transporté dans le couvent ? car elle devoit croire que c’étoit ce magistrat. Pourquoi le guet ? il ne falloit ni magistrat, ni gens armés, pour enlever un enfant des mains d’une mere récluse dans un couvent , sans secours, sans défense, sans appui & sans conseil. La dame Lapalme ne pouvoit deviner le crime : elle raisonnoit sur les apparences ; tout ce qu’elle imaginoit, elle le craignoit. Cet état d’inquiétudes & de douleurs étoit pire que la mort même : heureusement l'éclat de la scene la sauva dans fa léthargie. Le crime frappa les oreilles des juges; on vine faire des re-

Causes célèbres, curieuses et intéressantes de toutes les Cours souveraines du Royaume... Tome CXVII  

Nicolas-Toussaint Des Essarts, François Richer / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation...

Causes célèbres, curieuses et intéressantes de toutes les Cours souveraines du Royaume... Tome CXVII  

Nicolas-Toussaint Des Essarts, François Richer / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation...

Profile for scduag
Advertisement