Page 69

61 Le sort tomba fur lui ; il l’accusa d’avoir séduit sa femme , & le sieur Bourotte, d’avoir favorisé le crime , & livré lui-même sa fille à l’ennemi de sa vertu. A ce tissu d’horreurs, le sieur Lapalme ajouta que sa femme, son beaupere & le sieur Louzeau, son conseil, avoient volé ses meubles ; il parloit de la vente & de quelques meubles mis à prix par le sieur Bourotte, qu’il avoit fait transporter au couvent, pour garnir la chambre de sa fille ; en conséquence , il demanda permission de revendiquer. Dans le systême, il falloit faire beaucoup de bruit & peu de poursuites ; le sieur Lapalme publia sa plainte, il menaça son beau-pere, il devoir le perdre ; mais il ne vouloit que l’intimider ; il ne vouloit que l’amener a une composition. Le sieur Bourotte & sa fille furent humiliés, & ne purent craindre ; l’éclat même de l’injure devenoit un moyen heureux pour secouer la tyrannie du sieur Lapalme, & mettre sa femme, pour jamais, à l’abri de ses perfections ; ses menaces furent méprisées, le sieur Bourotte défia son attaque, & chercha luimême à découvrir les faits de la plainte, CÉLEBRES.

Causes célèbres, curieuses et intéressantes de toutes les Cours souveraines du Royaume... Tome CXVII  

Nicolas-Toussaint Des Essarts, François Richer / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation...

Causes célèbres, curieuses et intéressantes de toutes les Cours souveraines du Royaume... Tome CXVII  

Nicolas-Toussaint Des Essarts, François Richer / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation...

Profile for scduag
Advertisement