Page 67

CÉLEBRES. 59 d'autant plus de raison, qu’il lui rendoit véritable service , & qu’il n’etoit plus charge d'aucuns intérêts contraires. Le dirons-nous d’avance ? Le sieur Lapalme sembla le reconnoître ; il laissa faire la vente des meubles de sa femme, & ne se plaignit point de la location de son appartement ; mais c’est anticiper sur le denouement d’un projet, dont 1’idée seule révolte : le moment où il devoit éclater n’étoit point encore venu ; 1’appel ne faifoit que disposer la voie. Point d’opposition à l’arrêt qui permettoit la vente ; point de réclamation contre la location de l’appartement : la vente fut faite ; les deniers déposés ès mains de l'huissier ; la dame Lapalme fut mise au couvent , & sa pension payee ; mais le sieur Bourotte ne faisoit rien dans tout cela pour Lapalme ; il étoit hors d’état de lui donner aucun secours, quand il 1’auroit voulu ; & après tant d’épreuves, qu’auroient servi de nouveaux bienfaits ? Jeune, pourvu d’un talent, n’ayant plus aucune charge de loyer, de femme, ni d’enfans, si le sieur Lapalme eût voulu changer de conduite, il n’avoit besoin de personne pour se rendre heureux : persévérant dans ses passions, ç’auroit été perdre le bien & nourrir le vice.

Causes célèbres, curieuses et intéressantes de toutes les Cours souveraines du Royaume... Tome CXVII  

Nicolas-Toussaint Des Essarts, François Richer / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation...

Causes célèbres, curieuses et intéressantes de toutes les Cours souveraines du Royaume... Tome CXVII  

Nicolas-Toussaint Des Essarts, François Richer / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation...

Profile for scduag
Advertisement