Page 295

CÉLEBRES.

145

la preuve que le sieur Auger étoit seul coupable , & qu’il se sentoit tel. Son empressement a vouloir forcément, dans une affaire qui ne le regardoit pas , éteindre une procedure allumée par la flamme de fa charité indiscrete, les pas, les démarches qu’il a faites , annoncent assez son délit & son intérêt. Il craignoit d’etre démasqué par l’événement des procédures. Que vouloit-il, lorsqu’il écrivoit encore que le chanoine de Champeaux appelleroit sûrement des informations , & qu’il pourroit trouver assez de preuves pour déshonorer la demoiselle Thomas: il l’accusoit donc d’etre coupable : il la croyoit donc telle: n’est-ce pas la une diffamation ? Qu’on life les dépositions des cures de Suffy , de Crisenois & des autres témoins; il en résulte que c’est lui qui, le premier, y a tenu des propos contre la demoiselle Thomas ; que personne ne songeoit a soupçonner fa conduite, & que c’est lui qui, le premier , y a vu des crimes & en a fait la confidence a plusieurs personnes, sous prétexte de conseil & d’avertissement charitable. S’il étoit vraiment charitable , c’etoit à fa pénitente , c’étoit au sieur Loisel son ami, son confrere , qu’il falloit confier ses doutes & es alarmes , & non Tome CXXI, N

Causes célèbres, curieuses et intéressantes de toutes les Cours souveraines du Royaume... Tome CXVII  

Nicolas-Toussaint Des Essarts, François Richer / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation...

Causes célèbres, curieuses et intéressantes de toutes les Cours souveraines du Royaume... Tome CXVII  

Nicolas-Toussaint Des Essarts, François Richer / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation...

Profile for scduag
Advertisement