Page 292

142

CAUSES

fans douce une correction fraterpas nelle , & qui puisse être avouee par le zele de la charité. Mais quel étoit le fondement de ce prétendu conseil ? Il n’y en avoit aucun : la demoiselle Thomas n’avoit point fait de faute. Le sieur Auger en convient : il rend hommage a la vertu de fa pénitence : il traite aujourd’hui les bruits d’indiscrétion & de calomnies, provenus de la méchanceté des gens de campagne. Ainsi , de l'aveu même du sieur Auger , la demoiselle Thomas n’étoit point coupable , & cependant c’est lui qui la fait soupçonner , qui fournit l'idée d’un crime imaginaire , dont elle étoit innocente , & qui a été la source & le premier instrument de la calomnie. Il doit être puni de son imprudence & de son indiscrétion , qui font avouées par lui - même ; lui qui a offert de donner , par écrit, une attestation , pardevant notaire , de l’innocence de la demoiselle Thomas , qui s’est même soumis a payer les frais d’une procedure extraordinaire entamée contre le sieur Fauvel , & qui a employe tous les moyens pour appaiser le cure poursui

Causes célèbres, curieuses et intéressantes de toutes les Cours souveraines du Royaume... Tome CXVII  

Nicolas-Toussaint Des Essarts, François Richer / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation...

Causes célèbres, curieuses et intéressantes de toutes les Cours souveraines du Royaume... Tome CXVII  

Nicolas-Toussaint Des Essarts, François Richer / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation...

Profile for scduag
Advertisement