Page 272

CAUSES » puis plus rester dans ce malheureux » pays ; ne soyez point surpris si , sa» medi prochain , vous entendez annon» cer , a son de trompe , la vente de » rues meubles »Le cure de Réau resta interdit. Cependant il attendoit le son du tambour ; mais il apprit , quelques jours après , qu’enfin toutes les démarches, routes les menaces & les informations du sieur Rivet avoient abouti a se désister de fa plainte contre l’abbé Fauvel, a abandonner l’affaire , en payant tous les frais. Cette affaire , ainsi terminée , sembloit ne devoir plus reparoître en justice. Les fréquentations redoublées du sieur Rivet avec le cure de Montreau avoient accoutumé le public a voir leurs liaisons d’un œil indifférent : mais la mort du cure de Montreau fit renaître toutes les procedures. Le sieur Rivet avoit un frere qui desservoit une cure dans un pays tres-désagréable & fort éloigné. La maladie du cure de Montreau fit naître au sieur Rivet l'idée de rapprocher son frere de lui, La proposition d’une permutation fut acceptée par le curé de Montreau aussi-tôt qu’elle lui fut faite : mais mal122

Causes célèbres, curieuses et intéressantes de toutes les Cours souveraines du Royaume... Tome CXVII  

Nicolas-Toussaint Des Essarts, François Richer / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation...

Causes célèbres, curieuses et intéressantes de toutes les Cours souveraines du Royaume... Tome CXVII  

Nicolas-Toussaint Des Essarts, François Richer / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation...

Profile for scduag
Advertisement