Page 224

CAUSES 74 eu » le fils n’a absolument aucune forte » de relation avec G . . . . depuis cinq » a fix ans, que celui-ci étoit commis » chez le sieur Fabre, dont la maison » est assez voisine de la sienne. Il n’etoit » alors age que de douze ou treize ans. » Ce seroit donc fur les jactances & » les propos indiscrets d’un enfant de » cet âge, qu’on prétendroit fonder une » demande en séparation. Ce seroit fur » un délit aussi volatil, si j’ose m’expri» mer ainsi, qu’un citoyen estimable se» roit privé de son état ? » Il est tout au moins douteux si la » diffamation seroit un moyen de sépa» ration admissible, entre des parties » relies que celles de cette cause ; mais » il eft incontestable qu'elle n’en sera pas » un , lorsqu’elle partira d’un tiers, sur» tout d’un enfant qui trouve facilement » son excuse dans la légéreté & l’incon» séquence naturelles a son age.

» » » » » » »

» Revenons un instant fur la fin de la déposition de G . . . ., il la termine en disant qu’il n’a jamais douté un instant, que ledit R . . . ., fils, ne lui tenoit ces langages qu’en vue de quelque mauvais dessein qu’il vouloit mettre en usage contre sa belle-mere .... Ce trait de lumiere a tout eclairé. De

Causes célèbres, curieuses et intéressantes de toutes les Cours souveraines du Royaume... Tome CXVII  

Nicolas-Toussaint Des Essarts, François Richer / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation...

Causes célèbres, curieuses et intéressantes de toutes les Cours souveraines du Royaume... Tome CXVII  

Nicolas-Toussaint Des Essarts, François Richer / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation...

Profile for scduag