Page 200

50

CAUSES

» conduire , son gout pour la frivolité » & la dépense , dissiper en peu de temps, » le fruit de la sage économie de la pre» miere , & faire échouer tous ses pro» jets de fortune , qu’une famille déjà » nombreuse lui avoir rendu plus chers. » Il crut remplir des vues aussi raison» nables & aussi dignes d’éloge , en je» tant les yeux sur la partie adverse. « Ici l’intérêt de la défense qui m’est me fait un devoir de rappeller confiée » » a la demoiselle F.... quel étoit son » véritable état au temps où elle fut re» cherchée en mariage par ma partie. » Je le dois d’autant plus , qu’elle se » montre aujourd’hui , à la suite de la » Cour , dans un costume qui n’est pas » celui de son état , & qui n’a pour » objet que d’en imposer à ses juges sur » sa véritable condition ; de donner à sa » demande en reparation une consistance » qu’elle n’a pas par elle-même , & de » se faire accorder une pension de près » de 2000 livres , qui absorberoit tou» tes les facultés de son mari. » Je supprime un foule de circonstan» ces qui pourroient être envisagées com» me propres à fatisfaire la malignité » du public , ou à exciter l’animosité » des parties , pour me borner à rap-

Causes célèbres, curieuses et intéressantes de toutes les Cours souveraines du Royaume... Tome CXVII  

Nicolas-Toussaint Des Essarts, François Richer / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation...

Causes célèbres, curieuses et intéressantes de toutes les Cours souveraines du Royaume... Tome CXVII  

Nicolas-Toussaint Des Essarts, François Richer / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation...

Profile for scduag
Advertisement