Page 185

CÉLEBRES.

35

Ainsi , fixe sur les causes qui peuvent déterminer la réparation , & sûr le genre des preuves qui peuvent être admises , il ne reste qu’à en faire l’application à l’espece de ce procès. Il faut donc analyser la conduite du sieur R.... & les dépositions des témoins. Il ne faudroit que !a conduite du sieur R .... depuis que l’instance de reparation est engagée , pour établir que les parties se trouvent dans l'espece de la loi 8 , cod. de repudiis , qui s’explique en ces termes : ad contemptum suî , quod maximè uxores cast as exasperat. Cette conduite annonce , en effet , une incompatibilité d’humeurs & de caracteres ; un mépris outrageant de la part du mari pour son épouse : contemptus qui maximè uxores castas exasperat. Qu'on se rappelle cette conduite , on y verra qu'il est impossible que les parties puissent que les sentiments de vivre ensemble , leur cœur puissent jamais s’accorder. Le sieur R...... & son épouse doivent être places dans la classe des citoyens honnêtes , qui connoissent le prix des égards , & qui savent s’en rendre mutuellement. Le sieur R..... est un très-riche négociant , connu pour tel dans toute la ville : il avoit éepousé , en

Causes célèbres, curieuses et intéressantes de toutes les Cours souveraines du Royaume... Tome CXVII  

Nicolas-Toussaint Des Essarts, François Richer / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation...

Causes célèbres, curieuses et intéressantes de toutes les Cours souveraines du Royaume... Tome CXVII  

Nicolas-Toussaint Des Essarts, François Richer / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation...

Profile for scduag
Advertisement