Page 127

» » » » » » » » » »

CÉLEBRES. 119 tre état. Il est convenable, à tous égards, que vous en jouissiez ensemble, & que vous ayez pour elle tous les bons procédés qu’elle a paru mériter même à vos yeux, dans le temps que vous n’aviez point, chez vous, une niece que votre femme n’y a vue qu’a regret, peu apres son arrivée, & qu’elle peut peut-être croire être encore à Paris.

» Faites un retour fur vous même; vous avez encore quelques inftans à donner a des reflexions que, peutêtre, l’aveuglement ne vous a pas permis de faire depuis quatre a cinq ans. La religion & vos devoirs doivent vous engager a profiter de ces instans, pour exciter votre femme a retourner avec vous, par des assurances sinceres de lui rendre votre amitie, & de faire ce qui dependra de vous pour vous attirer la sienne ». Le magistrat s’adressa, ensuite, aux deux époux, & leur dit : « la Cour » veut bien encore vous donner ces mo» mens, pour vous exciter a vous re» concilier ensemble. Vous n'êtes pas » parvenus à l'âge que vous avez, l’un » & l’autre, sans savoir que le lien qui » vous unit doit être indissoluble. C’est » » » » » » » » » » »

Causes célèbres, curieuses et intéressantes de toutes les Cours souveraines du Royaume... Tome CXVII  

Nicolas-Toussaint Des Essarts, François Richer / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation...

Causes célèbres, curieuses et intéressantes de toutes les Cours souveraines du Royaume... Tome CXVII  

Nicolas-Toussaint Des Essarts, François Richer / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation...

Profile for scduag
Advertisement