Page 126

118

CAUSES

» terez-vous point de votre demande » en reparation » ? Adressant ensuite la parole au mari : « Votre femme, lui dit le magistrat, a » rendu deux plaintes contre vous. Les » faits dont elle vous accuse font gra» ves : elle a fait voir une meurtrissure » considérable, a son bras, au com» missaire qui a reçu la premiere de » ces plaintes ; un chirurgien en a vu » d’autres. Vous avez dû voir les dé» positions des témoins dans le mémoire » qu’elle vous a fair signifier, & sentir » toute la difference qu’il y a entre la » conduite que vous avez tenue, a l'é» gard de votre femme, en 1756, & » depuis, & celle que vous avez eue » toujours avec elle, dans les 32 pre» mieres années de votre mariage. » Un honnête homme peut- il passer, » après un si long-teams, de l'amitié » a l'indifférence ; de l’indifférence au » mépris & a la haine ? Peut - il garder, » pendant quatre a cinq ans, une niece » dont le séjour a fa maison donne lieu » a une division entre lui & sa femme, » dont il a toujours été content ? » La vôtre a concouru au mieux, » avec vous, & porter la fortune que » vous avez beaucoup au-dessus de vo-

Causes célèbres, curieuses et intéressantes de toutes les Cours souveraines du Royaume... Tome CXVII  

Nicolas-Toussaint Des Essarts, François Richer / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation...

Causes célèbres, curieuses et intéressantes de toutes les Cours souveraines du Royaume... Tome CXVII  

Nicolas-Toussaint Des Essarts, François Richer / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation...

Profile for scduag
Advertisement