Page 125

117 » que c’est de votre consentement qu’il » a fait venir a Paris fa niece, dont vous » connoissiez le caractere. On ne voit » point de plainte sur la conduite qu’elle » y a tenue ; elle n’est d’ailleurs plus » chez lui ; & on peut espérer qu’il re» prendra, pour vous, les sentimens » de douceur & d’amitié qu’il a eus » pendant un si grand nombre d’années, » Faites un retour fur vous-même ; » songez que le lien qui vous unit sub» siste jusqu’a la mort. En vous séparant » de votre mari, vous quittez l’état ou » la providence vous a placée ; vous » perdez les avantages d’un don mutuel » dont vous prositeriez en vous remet» tant avec lui, si vous lui surviviez, » comme cela se peut. » Il est d’autres circonstances, ou son » retour a vous, vous seroient favora» bles. Mais l’espérance de ces événe» mens ne doit pas seule vous déter» miner. Il convient, à tous égards, » que les principes de la religion soient » la premiere regle de vos demarches. » On voit, dans le mémoire que vous » avez présenté à Messieurs, des ter» mes qui annoncent que vous avez de » la piété & de la vertu. Vous êtes dans » le cas d’en faire usage. Ne vous désisCÉLEBRES.

Causes célèbres, curieuses et intéressantes de toutes les Cours souveraines du Royaume... Tome CXVII  

Nicolas-Toussaint Des Essarts, François Richer / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation...

Causes célèbres, curieuses et intéressantes de toutes les Cours souveraines du Royaume... Tome CXVII  

Nicolas-Toussaint Des Essarts, François Richer / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation...

Profile for scduag
Advertisement