Page 113

105 CÉLEBRES. tendu ( porte la sentence ) l’ingratitude dudit Bonnissent, le don mutuel fait entre ledit sieur Bonnissent & l’intimée, fut déclaré nul & révoqué. Tel fut le jugement dont l’appel fut porté au parlement. Il est impossible, disoit M.Huchedé, de ne pas être frappé du plus grand étonnement, en voyant un pareil jugement, lorsque l'on considere, I°. les faits allégués par la femme ; 2°. les enquêtes respectives. » I°. Les faits allégués par la femme n’etoient pas susceptibles de la preuve testimoniale , parce qu’ils choquent la vraisemblance, qu’ils blessent la raison & l’expérience, & qu’ils impliquent contradiction. La jurisprudence de la Cour est constante à cet égard ; elle est fondée fur les motifs les plus puissans, qui ne permettent pas que le fort des mariages sur lesquels portent les fondemens de la société, dépende uniquement du témoignage de quelques temoins, & d’une prétendue preuve la plus suspecte de toutes. Ainsi, toutes les fois que les faits enonces dans les plaintes rendues par des femmes, qui ont voulu se soustraire a l’autorité maritale, ont manqué de vraisemblance n’ont point été soutenues de quelque commencement de

Causes célèbres, curieuses et intéressantes de toutes les Cours souveraines du Royaume... Tome CXVII  

Nicolas-Toussaint Des Essarts, François Richer / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation...

Causes célèbres, curieuses et intéressantes de toutes les Cours souveraines du Royaume... Tome CXVII  

Nicolas-Toussaint Des Essarts, François Richer / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation...

Profile for scduag