Page 109

CÉLEBRES.

101 pre14 Decembre, cinq mois depuis sa miere plainte ; ce qui prouve que jamais elle n’avoit craint que son mari voulut l’égorger , & que sa vie fût en danger. Par cette seconde plainte, elle prétendoit que, « quoique le sieur Boanissent eût connoissance de la premiere plainte qu’elle avoit rendue, & qu’il fût qu’elle vouloit se séparer d’avec lui pour cause de mauvais traitemens, ce qui devoir le rendre plus circonspect & l’en gager a la traiter maritalement, il paroissoit néanmoins qu’il étoit devenu plus violent & plus emporté ; que non - seulement, disoit - elle dans cette plainte, il continue ses mauvaises manieres, en lui refusant même son nécessaire, mais encore qu'il la maltraite fréquemment ; & par une cruauté inouie, quand il veut la maltraiter, il a soin de fermer les portes & les fenêtres de leur appartement ; que notamment, le jour d’hier, sortant de souper, elle plaignante, s'étant apperçue que la niece de son mari se faisoit une garniture avec de la toile qui lui appartenoit, lui dit, qu’elle auroit bien dû, du moins, se cacher, & ne point faire la garniture en présence d’elle plaignante ; alors son mari lui a donné un coup de poing dans l’estomac, & ensuite, lui & sa niece, se sont répandus I 3

Causes célèbres, curieuses et intéressantes de toutes les Cours souveraines du Royaume... Tome CXVII  

Nicolas-Toussaint Des Essarts, François Richer / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation...

Causes célèbres, curieuses et intéressantes de toutes les Cours souveraines du Royaume... Tome CXVII  

Nicolas-Toussaint Des Essarts, François Richer / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation...

Profile for scduag
Advertisement