Page 107

CÉLEBRES.

99

tre la plaignante, ( troisieme degré ; ) & tout cela s'est opéré dans l’espace de trois mois, en y comprenant le temps des insinuations artificieuses de la niece, au point qu’il lui refuse actuellement ; ( car auparavant le sieur Bonnissent & sa femme vivoient avec économie, mais, à la vérité ne se refusoient rien de tout ce qui leur étoit nécessaire, ( nonseulement de l’argent, mais même il lui refuse les choses les plus necessaires a la vie, jusqu’au point de la réduire a la nourriture la plus mediocre & la plus commune, sans vouloir permettre qu’elle achete rien à son gré ; que sans cesse il lui souhaite la mort, & que, pour la lui procurer, il lui fait toutes sortes de mauvais traitemens presque tous les jours, soir & matin. Quand il se trouve seul avec elle dans leur chambre, il ferme la porte sur eux ; & alors, ( la porte fermée & sans témoins, comment donc la dame Bonnissent a - t - elle pu demander a être admise à la preuve testimoniale, puisqu’elle convient n’avoir point de témoin, & comment a - t - elle pu y être admise ? ) « Il lui donne des coups de pieds & de poing sur le corps, & d’autre fois, ( ceci est relatif a la scene scandaleuse de la veille ,) il la saisit par le bras & semble vouloir l'égorger ; & I 2

Causes célèbres, curieuses et intéressantes de toutes les Cours souveraines du Royaume... Tome CXVII  

Nicolas-Toussaint Des Essarts, François Richer / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation...

Causes célèbres, curieuses et intéressantes de toutes les Cours souveraines du Royaume... Tome CXVII  

Nicolas-Toussaint Des Essarts, François Richer / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation...

Profile for scduag