Page 103

CÉLEBRES.

95 base & se fondement de la sentence dont est appel, quoique les enquêtes, qui n’eussent jamais du être ordonnées , ne continssent aucune preuve des prétendus sévices & mauvais traitemens, & operent même la justification du sieur Bon nissent ». Le sieur Bonnissent épousa, en l’année 1723, Marie - Anne Moise, qui pour lors avoit trente six ans, le sieur Bonnissent en avoit trente - quatre : aini , à 1'époque de la plainte, la femme avoit environ soixante - neuf ans, & le mari environ soixante - sept. La femme, qui est fille d’un manoeuvre de village, n’avoit aucun bien Le sieur Bonnissent fils d’un laboureur, n’étoit guere plus avantagé du côté de la fortune ; c’est pourquoi il n’y eût point de contrat de mariage. L’emploi de courtier des marchands épiciers , que le sieur Bonnissent exerça quelque- temps après son mariage, fût le principe de sa petite fortune ; il la devoit a son exactitude, à son travail infatigable, à son économie & à celle de sa femme. Il auroit bien desiré être. en état de lui rendre le même témoignage sur les qualités de l’esprit qui forment la douceur du lien conjugal ;

Causes célèbres, curieuses et intéressantes de toutes les Cours souveraines du Royaume... Tome CXVII  

Nicolas-Toussaint Des Essarts, François Richer / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation...

Causes célèbres, curieuses et intéressantes de toutes les Cours souveraines du Royaume... Tome CXVII  

Nicolas-Toussaint Des Essarts, François Richer / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation...

Profile for scduag
Advertisement