Page 280

272

NOS CRÉOLES

L'argent qu’on lui pourrait Donner pour sa marchandise, Ce que cela ferait. « A présent, Dit-elle, je ferai des petits pains, J’irai les vendre dans la rue, Cà me donnera gros argent; Après, je ferai du riz doux, Des maquereaux frits, du calalou, Que je vendrai aux nègres canotiers ; Je ferai jusqu’à du mabi1, Et puis je vendrai du poisson frit, Losis 2, avocats3, mangos 4, Tout cela me donnera de l’argent. Je gagnerai de beaux mouchoirs5, Je serai faraude. A présent, Quand je descendrai à Saint-Pierre6, Avec une chemise brodée, Une belle jupe, de beaux souliers aux pieds, Allons donc ! le monde sortira Pour me voir : aïe ! aïe ! aïe ! Qu’on dira : ça n’est pas une canaille7... » Voilà qu’elle cogne son pied Et que de tout son long elle tombe par terre ; Tout le pot de lait est renversé; D’un seul coup, elle voit à terre Tout le rêve qu’elle avait fait. La pauvre femme se mit à pleurer, 1 Bière fabriquée avec l’écorce d’une rhamnée et des copeaux de gaïac. 2 Mets créole. 3 Fruits du laurus persea. 4 Fruits du mangifera indica. 5 Foulards de tête. 6 La ville du haut commerce à la Martinique. 7 Une femme de rien.

Nos créoles  

A. Corre / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Collection...

Nos créoles  

A. Corre / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Collection...

Profile for scduag
Advertisement