Page 266

258

NOS CRÉOLES

de l’accent aigu, la substitution fréquente de l'i à l'e ou à l'u, de l' à à diverses voyelles, etc. : pour Valide Baissé — Bandonné — Battre Banzé Gadé Çacé

— — — —

Cemin

Çà Cita Dir

— — —

invalide. abaisser. abandonner. abattre ranger. regarder. chercher (Réunion. chemin. (Réunion. cela. celui-là dur.

pour demander. Mandé accuser. Cusé — Somé — assommer. emplacePlacement — ment. Agénor. sucrerie. fleur. (Réunion. menteur. Mentère — accroire. Acrère — droit. Dret — Moin, moué, mà, mé pour moi. Toué, tà, té pour — toi. Zénor Soucri Flère

— — —

D'autre part, le créole rattache aux noms commençant par une voyelle la dernière lettre des liaisons qu’il rencontre ordinairement dans les phrases : il les allonge ainsi par euphonie : il fait un assez fréquent usage des consonnances ou, on, an (africaines), marque avec force certaines consonnes terminales, t, s (exagération d’une habitude française), etc. : ou n homme un [homme, homme. Zami ou z’ami pour ami. Zaffaire, zaffé — affaire. Zanneau — anneau. Zhabit — habit. Zo — os. homme

pour oreille. Zoreille Zié — yeux, œil. huile. Houile — cheval. Chouval — épais. Pouès (pouèsse)— Canott (canote)— canot, etc.

Nos créoles  

A. Corre / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Collection...

Nos créoles  

A. Corre / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Collection...

Profile for scduag
Advertisement