Page 227

LES MŒURS PUBLIQUES

219

Sera chère et très douce à tous ceux dont le cœur Vibre, hélas ! quelque peu, pour le bien du pays. Gloire à vous, qui primez le travail de la terre, Vous, vrai républicain, Qui, lui donnant la main, votre aide, dites : Frère, Au fils de l’Africain !

Oh! vous qui nous voyez, oui, à la gêne en proie, Nous traitez en ce jour si généreusement, Parmi tant d’ennemis, nous donnez quelque joie, Croyez à notre gratitude. Ce plaisir passager, par le public goûté,

Grâce à votre sollicitude, Consolidera fort notre fraternité ! Ce sont là mes souhaits et mon remerciment.

Mais bientôt grondent les orages. Les blancs se fâchent et ils ont la riposte vive. Leurs journaux mettent le doigt sur les points faibles, constatent le flagrant délit de politique mensongère et traîtresse : « Nous sommes en mesure d’affirmer, nous affirmons : « Que le dimanche... à la mairie de..., en présence du commissaire de police, du maire, du conseil municipal, de plusieurs employés, soit en tout d’une trentaine de personnes, le Gouverneur a prêché la discorde civile et excité les hommes de couleur et les noirs à la haine des blancs créoles, qu’il leur a représentés comme leurs pires ennemis ; qu’il les a encouragés à exclure cette catégorie de citoyens de partout, et à travailler, de tous les moyens en leur pouvoir, à leur ruine. La violence de ces inqualifiables discours a été telle, sur ce point, qu’un des assistants a fait la remarque, qu’il fallait que la population fut bien douce ou qu’elle comprit bien peu ce qu’on venait

Nos créoles  

A. Corre / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Collection...

Nos créoles  

A. Corre / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Collection...

Profile for scduag
Advertisement