Page 189

181

LES MŒURS PRIVÉES

dame et il laisse entendre qu’il récompenserait généreusement un courtage. « Oui, répond la mulâtresse, je vous comprends ; cette dame est accessible; mais moi aussi, je la désire, et je passerai avant vous. » Un officier manifeste devant une autre l’admiration et les doux sentiments qu’ont fait naître en son cœur les jeunes charmes d’une gentille voisine. La mulâtresse se fâche : elle a depuis longtemps jeté les yeux sur cette belle enfant, et elle prétend bien être la première et la seule à la posséder. A quelque temps de là, elle parvenait à ses fins malhonnêtes. Je sais une Européenne, qui renonça à fréquenter certains magasins, à la suite de propositions... peu gazées, qu'elle y reçut de jeunes employées. Les jeunes négresses cultivent aussi les plaisirs lesbiens. La lettre suivante, adressée par une affreuse petite servante à une zamie non moins laide qu’elle-même, mais qui cependant avait capté son imagination, lettre interceptée par la maîtresse et demeurée en ma possession, en est une preuve explicite : Ma cher amie, Je pren ma plume pour te fer savoir que je tême à la folie. Je me plus par regarder sans verser les yeux pour toi re lier (?) ausoir quand je m’enver en coucher j’ai penser à toit cher amie. Je ne jamai émê com je tême en te voyan mon cœur et soulager la premier fit que je te

11

Nos créoles  

A. Corre / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Collection...

Nos créoles  

A. Corre / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Collection...

Profile for scduag
Advertisement