Page 170

162

NOS CRÉOLES

Des habitudes lesbiennes se contractent, se développent et elles continuent plus tard pendant long-temps. Elles sont communes, m’a-t-on assuré, même en dehors de la couche qui alimente la prostitution, et Belot, un créole, n’aurait eu qu’à se souvenir des mœurs de son pays, quand il écrivit sa Femme de feu et Mademoiselle Giraud, ma femme ! Beaucoup de jeunes personnes sont initiées aux plus vilaines pratiques par ce qu’on appelle les z'amies. Mariées, celles-ci ne manquent pas de satisfaire aux curiosités des innocentes, et je puis citer le fait, absolument personnel, d'une abominable collection de photographies, remise à une gentille demoiselle de seize à dix-huit ans, par une amie de même âge, récemment mariée, qui se croyait évidemment en droit de tout connaître, comme de tout enseigner,... sous la couverture de son titre. Cette même jeune fille, je fus un jour appelé à la soigner, en des circonstances où la relation de cause à effet ne pouvait m’échapper : il s’agissait d’un épuisement nerveux précisément consécutif à une série de visites de son aimable amie. Un confrère bien renseigné m’a appris, sur ce sujet, maints détails très médicaux qui ne sauraient laisser aucun doute sur la fréquence d'habitudes..., renouvelées de Sapho et des dames de Brantôme, au sein de familles où l’on ne s’attendrait guère à les rencontrer.

Nos créoles  

A. Corre / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Collection...

Nos créoles  

A. Corre / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Collection...

Profile for scduag
Advertisement