Page 17

LES ORIGINES DE LA POPULATION

11

l’exploitation des terres volées aux indigènes,on n’admit plus au partage que des Engagés de race française, obligés à un véritable travail d’esclave, avant d’être élevés jusqu'au rang de citoyens. Voilà, sauf quelques exceptions, la souche ancestrale des blancs créoles : elle fut grossière, mais aussi vigoureuse, et ses rejetons, pour avoir une origine très modeste, n'en sont pas moins devenus de beaux et bons éléments de population coloniale . 1

cle, lorsque les Caraïbes disparurent, lorsqu’étant venus fonder des colonies aux îles du Vent, les Français, les Anglais et les Hollandais, il y avait pourtant un parti des Caraïbes qui s’étaient mis d’accord avec le gouvernement français, qui ont suivis et obéis aux lois de cette puissance, qui ont toujours conservé leurs indépendances, bien qu’ils étaient illétrés et siégeant à l’AnseBertrand, hameau ou habitation qui porte leurs noms, Caraïbes ; dont nous sommes bien descendants, et bons Français de toute nature. Nous travaillons pécuniairement pour élever nos enfants sur ces mêmes terres qui nous appartiennent, il nous semble, il y a bien des années, et que personne ne nous ayant cherché aucune chicane. Nous sommes à plusieurs, bien différentes familles, mais nous possédons toujours le titre de Caraïbes, nous travaillons en paix et tranquillité... Nous avons le droit sur 200 hectares de terres... » Les signataires portent tous des noms créoles : « Segcor Gontrant et famille, Veuve Méraul Deschamps, Segcor Ghrisostome et fille, Alexis SainteAimé, Dunoye Auguste, Madame Joseph, François Adrien, Dame Dunoyer née Segcor, Dunoyer Elodie, Du noyer Saint-Jean, B. Monlouis Deschamps, Y. Joseph Deschamps, Segcor Justine, Desnoyer Claris, Emmanuel Deschamps dite Clairville. » Les Espagnols, après les entraînements de la conquête, apportèrent un soin méticuleux dans le recrutement des personnes destinées à former leurs établissements. Pour être autorisé à se rendre au Mexique ou à Cuba, il fallait faire preuve de moralité et de catholicisme, avoir de solides recommandations à la cour. Notre gouvernement aurait-il reconnu quelque avantage sérieux à ce système d’exclusivisme ? Au mois de novembre 1888, dans une commune de basse Bretagne, un jeune homme d'excellente famille, intelligent et en possession de quelques capitaux, sollicita un passage gratuit pour le Tonkin. Le ministère auquel il s’adressa, ayant pris des informations 1

Nos créoles  

A. Corre / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Collection...

Nos créoles  

A. Corre / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Collection...

Profile for scduag
Advertisement