Page 153

145

LE CARACTÈRE ET L'ESPRIT

c’est l'habitude de la tenue. Du plus mince personnage au plus gros, tout le monde tient au décorum et garde au moins l’extérieur de la Respectabilité. Gela existait même au temps de l'esclavage et du régime des castes. Des Lozières fait à ce propos une remarque, qui reste applicable aux milieux actuels : « Le bas peuple des colonies est composé de quelques petits blancs, tout à fait sans éducation, et surtout de ce qu’on appelle fatras-nègres et fatras-mulâtres. Mais il ne faut pas croire que cette populace ressemble à ce qu’on entend en Europe par lie du peuple. Le bas peuple des colonies est bien habillé ordinairement, et il n’a pas de manière aussi grossières que la vraie populace d’Europe. C'est par comparaison aux autres habitants qu’on les appelle ainsi, et, en Europe, ils ne seraient sûrement pas de la dernière classe. Les colonies sont les pays les plus propres à façonner les hommes. Ils faut peu d’années même pour changer un personnage fort grossier en un monsieur passable. » * * *

On doit encore louer, chez les créoles, malgré les conséquences désagréables qu’elle a souvent pour le métropolitain, la solidarité qu’ils savent garder entre eux. Dans leur pays comme hors de leur pays, ils serrent leurs coudes, se prêtent 9

Nos créoles  

A. Corre / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Collection...

Nos créoles  

A. Corre / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Collection...

Profile for scduag
Advertisement