Page 131

LE CARACTÈRE ET L'ESPRIT

123

Quelques vieilles commères connaissent mieux que tout cela. Elles pratiquent l'envoûtement, mais un envoûtement simplifié et d'après un procédé bien local. L’anoli, ce petit lézard vert, si gracieux, si alerte, qui s’étale et court au soleil sur les arbres ou les savanes de nos colonies, remplace l’image de cire de nos aïeux; on le ficelle dans des brimborions d'étoffe ou de papier qui doivent rappeler le costume de la victime et, sur ce représentant forcé de la personne offerte aux génies infernaux, on déclame les conjurations d’un rituel fantaisiste. Toutefois, ce nouveau chargé d’imprécations n’est point fatalement condamné à la mort, pas plus que la créature humaine dont il usurpe bien malgré lui la place. Il s’agit souvent de paralyser certaines volontés... c’est un mode inédit de suggestion mentale à longue distance. Deux négresses, à la suite d’une dispute accompagnée de coups de poings et de coups de dents, sont appelées devant le tribunal correctionnel. Pour prévenir les effets d’un réquisitoire qu’elle a de sérieux motifs de redouter, l’une des prévenues exécute un grand jeu. Quatre anolis, coiffés d'une petite toque de magistrat, sont renfermés dans une bouteille ; le plus gros a la gueule ficelée : c’est le procureur, qui ne pourra prendre la parole au moment psychologique, car on a maré langue li1 ; trois 1

On lui a amarré (paralysé) la langue.

Nos créoles  

A. Corre / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Collection...

Nos créoles  

A. Corre / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Collection...

Profile for scduag
Advertisement