Page 116

108

NOS CRÉOLES

d’argent pour remplir des obligations créées à la légère, mais qu'on a enlevés aux congréganistes, en défendant à ceux-ci d'accorder aux plus pauvres une gratuité, trop propre à assurer leur prépondérance. Aux colonies, les conséquences seront plus graves : ou la majorité des enfants de couleur sera privée d’instruction, ou l’on abandonnera l’enfance à la direction de ridicules pédagogues, parfois doublés d’odieux attiseurs des haines de race, et les fruits de cette instruction prétendue républicaine ne tarderont pas à mûrir... non à l’honneur et au profit de la République. Des établissements congréganistes secondaires, j’aurais moins de bien à dire. Dans ces établissements, ordinairement dirigés par les maristes, l’instruction, ménagée aux privilégiés des classes aisées, ne s’élève pas au delà d’une moyenne honnêtement médiocre, et la moralité ne vaut guère mieux qu’ailleurs (vers quatorze ou quinze ans, le jeune créole, quels que soient les bancs qu’il fréquente, pose déjà pour l’homme à galante fortune et vient de temps en temps confier aux médecins de la marine les mésaventures de sa première émancipation). En outre, si les lycées pèchent par l’exemple des maîtres, en abritant les prétentions trop exclusives des gens de couleur, les collèges congréganistes inclineraient vers le défaut contraire, en ne dissimulant pas assez leurs sympathies pour l’aristocratie blanche ou ceux de la couleur qui s'en rapprochent le

Nos créoles  

A. Corre / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Collection...

Nos créoles  

A. Corre / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Collection...

Profile for scduag
Advertisement